Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 13:11
- Père Noël écho bravo indiquez votre position. Père Noël écho bravo indiquez votre position…

Une main amicale et affectueuse serra son épaule ; une main portant dans son étreinte prévenante tout le poids d’un deuil annoncé.

- Jack. Jack, arrête-toi. C’est fini.

Jack, assis devant l’émetteur, s’immobilisa, les yeux gonflés d’une nuit hagarde obstinément fixés sur le cendrier débordant de mégots chiffonnés. L’odeur âcre de tabac froid imprégnait leur vêtements à tout deux. Une pizza grasse aux anchois à peine entamée achevait de refroidir dans son carton posé à l’extrémité de la table. La rumeur de la ville enflait dans le jour naissant. Les rayons du soleil timides perçaient les stores et se lovaient dans les volutes de fumée agitées par l’hélice tournoyant lentement au plafond.
Coupures de presse et feuillets épinglés ornaient le mur. Ainsi que cinq photographies annotées : Spencer Whitetaker, 64 ans, 24 décembre 2000 ; Trevor Quince, 59 ans, 24 décembre 2001 ; Mickey Bones, 56 ans, 24 décembre 2002 ; John Bana, 67 ans, 24 décembre 2003 ; Ron Gleeson, 64 ans, 24 décembre 2004. Des pastilles de couleurs collées à leurs photos étaient doublées sur un large plan de la ville, pareillement fixé au mur, bordé de témoignages dactylographiés de directeurs de magasins de jouets.
Peter arracha un article de presse : la dernière interview du commissaire Gordon, assurant de mettre tous les moyens en œuvre pour clore cette affaire avant son départ
imminent en retraite. Il chiffonna l’article, jeta dans un geste de rage molle la boule de papier par terre et se laissa tomber sans force sur son siège. Après un temps, il éteignit l’émetteur. Ils restèrent tous les deux songeurs.

La porte s’ouvrit à la volée, Trevis fit irruption avec bonne humeur, en portant dans ses bras un sac en papier marron qu’il lâcha sur la table.

- Ces messieurs sont servis. Aucun rapport d’aucune équipe jusqu’à présent. Avec le battage médiatique, notre lascar s’est sûrement t’nu à carreau c’te année ! Moi j’dis : tant mieux !

Il parlait la tête penchée sur le sac. Il extirpa trois grands Café Latté, une boîte de donuts au sucre, deux bagels jambon cheddar. Il mordit allègrement dans un troisième, sans fromage, et reprit, la bouche pleine :

- Faudrait faire un rapport au commissaire mais j’l’ai pas vu encore c’matin. L’a p’t-être décidé de faire la grasse mat’ une fois dans l’année et d’nous foutre la paix ! Mais j'y pense, il n'était pas...

Trevis se tourna vers ses collègues pétrifiés, surprit leurs mines décomposées. Le bruit de sa mastication s’interrompit brutalement lorsque ses mâchoires se figèrent. Les trois hommes se dévisagèrent en silence. Seules les pales de l’hélice continuaient à vrombir faiblement.

FIN.

Je dédis cette nouvelle à mes parents, qui, Noël après Noël, n’ont jamais voulu m’offrir un hélicoptère télécommandé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'Affreux Jojo 01/02/2006 15:23

Scie sauteuse, hélicoptère, miroir et néon rubis pour construire un laser, j'en passe et des meilleurs : je n'ai jamais eu ce que je voulais à Noël. Tu ne sais peut-être ce que c'est, mais moi, moi, j'ai eu une vraie enfance difficile !

Elodie 01/02/2006 10:41

Ben oui, on s'étonne après que les gosses disjonctent et deviennnent des détraqués... y'a vraiment des parents irresponsables...
Pauvre Joël.

Qui suis-je ?

"J'étais celui qui avait plusieurs visages. Pendant les réunions, j'étais sérieux, enthousiaste et convaincu ; désinvolte et taquin en compagnie des copains ; laborieusement cynique et sophistiqué avec Marketa ; et quand j'étais seul (quand je pensais à Marketa), j'étais humble et troublé comme un collégien. Ce dernier visage était-il le vrai ? Non. Tous étaient vrais : je n'avais pas, à l'instar des hypocrites, un visage authentique et d'autres faux. J'avais plusieurs visages parce que j'étais jeune et que je ne savais pas moi-même qui j'étais et qui je voulais être."

Milan Kundera, La plaisanterie



"Si tu étais une particule, tu serais un électron : tu es petit et négatif."


Grégory Olocco



"Tu es un petit être contrefait simplement réduit à ses fonctions vitales."


Vincent Méli