Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2006 5 13 /10 /octobre /2006 11:03
Un objectif d’appareil photo est défini par deux caractéristiques : sa focale (en millimètres) et son ouverture. La focale indique son rapport de grossissement (fixe ou variable dans le cas d’un zoom), son ouverture la quantité maximale de lumière qui peut le traverser. Les objectifs à portrait se situent dans la fourchette de 85 à 135 millimètres. Un objectif est qualifié de lumineux lorsque son ouverture atteint des chiffres à partir de 2.8 (plus le chiffre est petit, plus la lumière est importante, moins la zone de netteté est grande).
Ces différents chiffres sont normés, i.e. sont indépendants des objectifs.
3MO est mon pseudo sur les forum de photographie, mon double schizophrène qui a accès à la partie « image » et non plus mot dans mon cerveau : http://www.le3emeOeil.fr

Personnages :
Une femme, dans la cinquantaine
Son partenaire, dans la cinquantaine
Un 3MO, dans la trentaine.
Un vendeur

Le lieu : une boutique photo dans Paris

Scène I

La dame [pressée] : Il me faut un objectif Canon 100 millimètres 2.8 macro, est-ce que vous en avez à louer ?

Le vendeur [embarrassé] : Je suis désolé Madame, nous ne louons pas.

La dame : J'ai une commande de bijoux à réaliser demain, on vient de me la passer, c'est une urgence absolue, je...

Le vendeur [même ton] : C'est fâcheux.

3M0 [voix pleine de sollicitude] : Si vous voulez, j'en ai un, je peux vous le prêter.

[Le vendeur sort en coulisses.]

La dame [se retournant, interdite] : C'est vrai ?

3M0 [sourire ultrabright-c'est-si-sexy, profondeur du regard de l'homme-qui-tombe-à-piiihiiic]: Oui.

Le partenaire : Vous êtes photographe professionnel ?

3MO [regard de l'homme-qui-tombe-tout-court] : Euh... Non.

Le partenaire [incrédule] : Mais alors pourquoi avez-vous cet objectif ?!

3MO [décontenancé] : Bah... Je l'ai... c'est tout...

La dame [incrédule] : Mais vous faites de la macro ?!

3MO [hésitant] : Un peu... enfin... pas trop... Je m'en sers pour faire du portrait.

La dame [catégorique] : Ah non ! Vous ne pouvez pas faire de portrait avec celui-là ! C'est un objectif macro. C'est fait pour la macro !

3MO : Mais... euh..., c'est un 100 millimètres aussi. Je peux, euh... enfin... faire des portraits avec aussi...

La dame [véhémente] : Non ! Vous n'aurez pas assez de profondeur de champs ! J’ai fait des tests, elle est trop courte.

3MO [cherchant le piège] : Je l'utilise à 8 ou 11 et, euh, bah ça va...

La dame [véhémence à la limite de l'indignation] : Non non et non !!! Vous ne pouvez pas utiliser cela pour du portrait.

3MO : Ah...

La dame, le partenaire, 3MO : ...

[Le vendeur revient avec un Canon 100mm macro 2.8 d'occasion]

Le vendeur : j'ai ceci pour vous dépanner.

Scène II

[Le vendeur et la dame s'affairent à régler les détails de la transaction]

Le partenaire : Alors comme ça vous faites de la photo.

3MO : Euh... Oui.

Le partenaire [voix experte] : Qu'avez-vous comme matériel ?

3MO [Voix retenue du petit garçon pincé à avoir chiper un cookie dans le bocal pourtant placé sur la deuxième étagère d'une cuisine Mobalpa, des miettes à la commissure de ses lèvres trahissant son odieux délit] : un boîtier Canon EOS 5D.

Le partenaire [surpris] : Ah oui...

3MO : Oui.

Le partenaire [voix paternaliste de l'expérience devant l'erreur d'une jeunesse arrogante] : Un EOS 5D... Etait-ce vrrrrraaaaiiment bien nécessaire ?

3MO : Bah... Euh...

Le partenaire [voix de pasteur bienséant voulant entendre l'aveu dans la bouche du pécheur avant repentance] : Quelles sont les caractéristiques qui vous ont fait choisir un tel boîtier ?

3MO : Le viseur. On redécouvre qu'il y a de la lumière dans ce bas monde. Et je fais des tirages grand format : on a enfin accès au 30x45 en 300..

Le partenaire [l'interrompant d'une voix distraite de celui qui n'écoute pas] : c'est vrai qu'on a le droit de s'acheter ce que l'on veut. Après tout, si on en a les moyens...

3MO : Et puis je ne cours pas après les pixels mais comme j'aime de plus en plus le format carré, on garde plus de pixels et cela...

Scène III


[La dame se retourne vers son partenaire.]

La dame : c'est bon on peut y aller.

Le partenaire [au vendeur] : au revoir.

La dame [au vendeur] : au revoir.

Le vendeur : au revoir.

La dame et le partenaire s'en vont, sans autre regard ou parole à 3MO.

Rideaux.


Partager cet article

Repost 0
Published by Joël Bloch - dans Récit
commenter cet article

commentaires

Valérie 11/09/2007 09:21

Ce blog est très agréable à parcourir, et c'est par hasard que je suis tombée, sans douleur, sur ce billet sur la photo. Amatrice sur-équipée en Nikon, je cotoie des professionnels, passionnés, qui, eux, comprennent très bien l'attrait du bon, du performant à nos yeux. J'ai l'eau à la bouche, ce sont des photos que j'aimerai voir ici, maintenant ;-)

Joël Bloch 14/10/2006 17:14

Merci, c'est fait

xav 13/10/2006 22:33

Bonjour,
Félicitations pour votre site qui est vraiment bien conçu! J'ai créé un annuaire de blogs et si vous souhaitez vous y inscrire voici l'adresse: http://netblog.site.cx  !
Bonne continuation

Joël Bloch 13/10/2006 17:25

Comme quoi il y a de tout partout. Effectivement, dans le milieu amateur, la config 5D + 24-105 voire 28-70 n'est pas si rare. La différence justement pour moi, c'est que je gagne sûrement mieux ma vie qu'un photographe peu connu, du coup je peux dépenser (à peu près) ce que je veux dans une certaine limite.

Kilroy 13/10/2006 17:11

Surprenant.Chez OB, j'ai plutôt vu des reporters blanchis sous le gilet à poches multiples poser leurs deux boitiers (un pour chaque zoom) dans un coin et taper la discute avec les vendeurs que des fâcheux comme ceux que ta prose décrit si bien.S'ils savaient que certains amateurs ont des EOS 1D MK II N.Sinon moi aussi j'aimerais bien avoir un 5D. Pourtant je suis loin d'être pro...

Qui suis-je ?

"J'étais celui qui avait plusieurs visages. Pendant les réunions, j'étais sérieux, enthousiaste et convaincu ; désinvolte et taquin en compagnie des copains ; laborieusement cynique et sophistiqué avec Marketa ; et quand j'étais seul (quand je pensais à Marketa), j'étais humble et troublé comme un collégien. Ce dernier visage était-il le vrai ? Non. Tous étaient vrais : je n'avais pas, à l'instar des hypocrites, un visage authentique et d'autres faux. J'avais plusieurs visages parce que j'étais jeune et que je ne savais pas moi-même qui j'étais et qui je voulais être."

Milan Kundera, La plaisanterie



"Si tu étais une particule, tu serais un électron : tu es petit et négatif."


Grégory Olocco



"Tu es un petit être contrefait simplement réduit à ses fonctions vitales."


Vincent Méli