Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 19:11
« Je ne parle jamais de religion, d’animaux de compagnie ni de maladie aux gens qui ne sont pas concernés. »
Mafalda Sudessi

« Tu es seul. Quand tu souffres, il n’y a que toi qui souffres. On est tous seuls. Tous. Il suffit de le savoir. »
Ma mère

*

- Alors, qu’est-ce qu’il t’est arrivé, pourquoi tu n’es pas venu ?
- Je ne pouvais plus marcher. Littéralement. Je me cramponnais au mur. Ce coup-ci, je ne pense pas que je pourrai couper à l’opération. Et j’avais mal au ventre comme dans les grands moments, ceux où je ne peux rien avaler. Il n’y a rien à faire, ils n’ont rien trouvé. Rajoute à cela qu’à cause de ma nuque, j’avais une migraine épouvantable, j’ai dézingué une boîte d’efferalgent dans la journée.
- …
- Bref, je ne savais plus trop où me réfugier dans mon corps pour m’échapper. Du coup, j’ai un peu… comment dire… Craqué. Et je ne me voyais pas faire bonne figure à un dîner. Voilà.
- Bon. C’est dommage, mais ce n’est pas grave.

Partager cet article

Repost 0
Published by Joël Bloch - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Guillaume 16/11/2006 11:50

J'aime bien la citation de ta maman.
J'aime encore plus la dernière remarque... surtout depuis que je sais qu'elle est vrai. çà me rappel le sketch de Coluche : "
_il est mort de quoi? _ De la grippe.  _AAAAAAAAh bon ben c'est pas grave alors.

Sok 06/11/2006 14:13

"I am made out of water. You wouldn't know it, because I have it bound in. My friends are made out of water, too. All of them. The problem for us is that not only we have to walk around without being absorbed by the ground but we also have to earn our livings."

Philip K. Dick, "confession of a crap artist"

(Pas complètement lié. C'était juste ce que m'évoquait la citation de ta mère.)

Qui suis-je ?

"J'étais celui qui avait plusieurs visages. Pendant les réunions, j'étais sérieux, enthousiaste et convaincu ; désinvolte et taquin en compagnie des copains ; laborieusement cynique et sophistiqué avec Marketa ; et quand j'étais seul (quand je pensais à Marketa), j'étais humble et troublé comme un collégien. Ce dernier visage était-il le vrai ? Non. Tous étaient vrais : je n'avais pas, à l'instar des hypocrites, un visage authentique et d'autres faux. J'avais plusieurs visages parce que j'étais jeune et que je ne savais pas moi-même qui j'étais et qui je voulais être."

Milan Kundera, La plaisanterie



"Si tu étais une particule, tu serais un électron : tu es petit et négatif."


Grégory Olocco



"Tu es un petit être contrefait simplement réduit à ses fonctions vitales."


Vincent Méli